Site Complet

Sept-Îles (QC162)

Recherche

Sept-Îles (QC162)

Sept-Îles, Québec

Latitude 50,160°N
Longitude 66,380°O
Altitude 0 - 59m
Superficie 237,71km²

Description du site

La ZICO de Sept-Îles se trouve sur le territoire de la ville du même nom, située sur la Côte-Nord, entre Port Cartier et Moisie. En plus de comprendre une partie marine, soit la baie et l'archipel des sept îles, elle comprend également une partie intertidale, une partie continentale et une tourbière de type principalement ombrotrophe, la plaine Checkley. La forme quasi-circulaire de la baie protégée par la barrière naturelle des sept îles favorise le développement d'une flore riche dans des milieux diversifiés tels prairie supralittorale, marais salés, vasière et zostéraie. Les îles présentent les écosystèmes typiques de la Côte-Nord : forêt boréale, plages, falaises rocheuses et sommets dénudés. Certaines îles de l'archipel sont reconnues pour abriter des colonies importantes d'oiseaux marins.

Ce site est un amalgame de l'ancien ZICO La Grosse Boule et ZICO l'Île du Corossol. Ces deux ZICO partagent populations d'oiseaux communs mais ont été établis comme ZICO séparées parce qu'ils ont été nommés de manière indépendante; suivez les liens ci-dessus pour accéder aux informations du site d'origine.

Oiseaux

La ZICO de Sept-Îles est d'intérêt mondial pour ses rassemblements de Petits Pingouins, de Goélands marins et de Goélands argentés. La ZICO revêt aussi une importance d'intérêt continental grâce à ses rassemblements de Cormorans à aigrettes et de Mouettes tridactyles. Enfin, tous ces rassemblements d'oiseaux aquatiques présentent un intérêt au niveau national.

La ZICO abrite également de façon régulière des espèces en péril à l'échelle canadienne. En effet, le Râle jaune, le Hibou des marais, le Garrot d'Islande, le Bruant de Nelson et le Faucon pèlerin sont toutes des espèces fréquentant le site régulièrement.

La baie et l'archipel des Sept-Îles accueillent une exceptionnelle concentration d'oiseaux marins. Chaque année, plus d'une dizaine de milliers d'oiseaux marins, appartenant à des espèces très variées comme les Guillemots marmettes et à miroir, la Harelde kakawi, la Macreuse à front blanc ou la Macreuse noire, choisissent la baie comme lieu de nidification ou comme halte migratoire. Chaque printemps, des centaines de canards noirs viennent se reproduire dans les marais bordant la baie, et des milliers les choisissent comme halte migratoire. La Bernache du Canada l'utilise aussi comme halte migratoire. Le Grand héron, le Harle huppé sont deux autres espèces remarquables, visibles régulièrement dans la ZICO.

Une très grande variété de limicoles peut être observée dans la ZICO de Sept-Îles. Des espèces comme la Bécasse d'Amérique, le Pluvier argenté, le Pluvier semipalmé, le Grand chevalier, le Bécasseau semipalmé, minuscule, variable et à croupion blanc ainsi que la Bécassine de Wilson, y sont présents en grand nombre et pendant une grande partie de l'année. Enfin, la ZICO de Sept-Îles abrite une vingtaine d'espèces de rapaces.

La ZICO de Sept-Îles abrite des colonies d'Eiders à duvet, de Petits Pingouins, de Cormorans à aigrettes et de Mouettes tridactyles. Chaque année, moins d'une dizaine de Macareux moines sont observés dans la ZICO de Sept-Îles, plus précisément sur les îles de l'archipel.

Pour un résumé des mentions d'oiseaux trouvés dans les deux sites ZICO originaux maintenant fusionnées dans ce seul site, veuillez visitez les sites La Grosse Île Boule et Corossol Island. Les mentions d'oiseaux les plus récentes pour ce site peuvent être trouvés dans le Plan de conservation de Sept-Îles (2007).

Enjeux de conservation

Les risques de déversement d'hydrocarbures constituent une menace réelle pour la ZICO, comme l'a démontré l'incident de Cliffs Natural Resources en septembre 2013 : le débordement d'un réservoir a entraîné une fuite de 5 000 litres de mazout lourd dans les eaux de la baie. Des opérations d'effarouchement et de nettoyage des oiseaux mazoutés ont été déployées afin de limiter les risques de mortalité d'oiseaux. Près d'une centaine d'oiseaux ont néanmoins trouvé la mort, selon les données officielles. l'augmentation du trafic maritime dans le golfe du Saint-Laurent augmente également les risques d'incidents similaires. De plus, le développement résidentiel, l'implantation d'industries dépendantes de la présence d'installations portuaires et l'érosion des berges par l'action des vagues présentent une menace de perte d'habitats naturels pour la faune. Le tourisme attire de nombreux vacanciers et plaisanciers durant la saison estivale, ce qui peut perturber les populations aviaires présentes sur le site, compromettant leur succès reproducteur de diverses manières, voire, dans certain cas, la pérennité des espèces. Le site fait partie de la zone d'intervention prioritaire (ZIP) de la Côte-Nord du golfe. Plusieurs secteurs de la ZICO ont reçu le statut provincial d'aires de concentration d'oiseaux aquatiques. De plus, le gouvernement fédéral a désigné l'île du Corossol comme refuge d'oiseaux migrateurs.

Catégories ZICO Habitats Usages Menaces Potencielles ou Existantes Status de Protection
Petit Pingouin
Nombre Année Saison
2 7992010Printemps
2 1972005Printemps
8151998Printemps
5891993Été
Garrot d'Islande
Nombre Année Saison
342016Automne