Site Complet

Eaux entourant l’archipel de Mingan (QC159)

Recherche

Eaux entourant l’archipel de Mingan (QC159)

Îles de Mingan, Québec

Latitude 50,232°N
Longitude 63,818°O
Altitude 0m
Superficie 323,97km²

Description du site

Le site comprend les eaux entourant les îles de l'archipel de Mingan. Le calcaire friable du secteur a été façonné par le vent et l'eau formant ainsi les îles, les arches, les grottes et les sculptures gigantesques qui sont appelées monolithes. L'archipel de Mingan comprend 40 îles et plus de 800 îlots qui s'étirent le long de la rive nord du golfe du Saint-Laurent, de part et d'autre de la localité d'Havre-Saint-Pierre. Plusieurs de ces îles et îlots font partie de la Réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan, qui possède une longueur de 175 km et une superficie de 105 km2. (Quelques îles et îlots de l'archipel ont été désignés Zones importantes pour la conservation des oiseaux.)

Les eaux entourant l'archipel sont fréquentées par une grande diversité de mammifères marins. On y retrouve 9 espèces de baleines et de dauphins et 3 espèces de phoques. L'archipel compte également une grande diversité de plantes : 950 espèces de fleurs, de mousses et de lichens y ont été recensées. L'archipel abrite quelques espèces de plantes rares, dont la dryade de Drummond, le chardon de Mingan, le cypripède soulier et le calypso bulbeux.

Oiseaux

Le secteur marin de l'archipel accueille un nombre significatif d'Eiders à duvet hivernants. Des recensements aériens effectués au cours de l'hiver de 1997 ont en effet permis d'établir que jusqu'à 60 000 individus utilisaient le site durant cette période, ce qui représente au moins 8 % de la population nord-américaine pour cette espèce.

Les Eiders à duvet qui nichent le long des côtes du Labrador et de la baie d'Ungava (s.e. borealis) migrent vers la rive nord du golfe du Saint-Laurent en prévision de l'hiver. Ils se concentrent sur les eaux de l'archipel et d'autres secteurs de janvier à mars. Bien que l'on estime que la majorité des oiseaux soient issus de la population borealis, il est probable qu'un certain nombre d'entre eux proviennent de la population de l'Atlantique (s.e. dresseri). Les Eiders à duvet qui nichent dans l'archipel font partie de cette dernière catégorie.

Le site regroupe également un bon nombre d'Hareldes kakawis au cours de la saison hivernale, bien que ce nombre n'ait jamais été évalué de façon précise. Durant la même période, le site abrite également des Eiders à tête grise, des Arlequins plongeurs et des Garrots à oeil d'or.

Tout au cours de l'année, ce sont près de 200 espèces d'oiseaux qui fréquentent les eaux du secteur. De nombreux oiseaux marins nichent également sur les îles. (Les îles et les îlots qui hébergent d'importantes colonies d'oiseaux marins ont été traités comme des sites séparés.)

Enjeux de conservation

Les déversements d'hydrocarbures constituent toujours une menace étant donné le nombre élevé de navires qui empruntent la voie maritime du Saint-Laurent; celle-ci compte en effet parmi les plus fréquentées en Amérique du Nord. Un déversement d'hydrocarbures important pourrait avoir de sérieuses répercussions sur les populations d'oiseaux aquatiques de l'archipel. La collecte illégale d'oeufs et le braconnage des oiseaux adultes a déjà constitué un problème par le passé, mais ces activités ont diminué au cours des dernières années en raison de la surveillance accrue qui est effectuée par le personnel du parc. Le dérangement des oiseaux causé par les tours en bateaux et par les autres types d'embarcations de plaisance continuent de s'avérer un problème mineur.

Catégories ZICO Habitats Usages Menaces Potencielles ou Existantes Status de Protection
Eider à duvet
Nombre Année Saison
60 0001997Hiver
Bécasseau maubèche
Nombre Année Saison
670 - 7002017Automne
800 - 3 0002016Automne
500 - 7002016Été
1 200 - 1 3002015Automne
450 - 7002015Été
1452011Automne
430 - 1 2882000Automne
9302000Été