Site Complet

Île La Grosse Boule (QC080)

Recherche

Île La Grosse Boule (QC080)

Sept-Îles, Québec

Latitude 50,148°N
Longitude 66,295°O
Altitude 0 - 200m
Superficie 20,91km²

Description du site

Les îles La Grosse Boule et La Petite Boule sont des îles côtières qui appartiennent à l'archipel de Sept-Îles. Ces deux îles sont situées respectivement à 5,2 et à 3,4 km de la côte, en face de la ville de Sept-Îles, qui se trouve dans la partie nord-ouest du golfe du Saint-Laurent. Les deux îles ont une forme arrondie, sont vallonnées et traversées par plusieurs ruisseaux intermittents. Les deux îles, qui sont séparées par seulement 300 m, sont aussi recouvertes de forêts mixtes, lesquelles sont principalement composées de bouleaux à papier et d'épinettes blanches.

Oiseaux

Les deux îles hébergent sept espèces d'oiseaux marins : le Guillemot à miroir, le Petit Pingouin, les Goélands marin et argenté, l'Eider à duvet, la Mouette tridactyle et le Cormoran à aigrettes. Le dernier recensement, qui a été effectué en 1985, a permis de dénombrer près de 14 000 individus au total pour l'ensemble du territoire. Trois des colonies présentes à ce site sont importantes, et deux de celles-ci regroupent un nombre significatif d'individus. La colonie de Cormorans à aigrettes située sur l'île La Petite Boule comprend 1444 couples, ce qui représente 1,5 % de la population de l'Atlantique pour cette espèce. La colonie de Goélands argentés, qui s'étend à la fois sur les deux îles, compte, quant à elle, 5241 couples (3570 couples sur l'île La Petite Boule et 1671, sur l'île La Grosse Boule). Ce chiffre équivaut à 4,3 % de la population nord-américaine pour cette espèce.

Le dernier recensement a également permis de rapporter 35 Guillemots à miroir, 9 Petits Pingouins, 192 couples de Mouettes tridactyles, 379 couples de Goélands marins, soit près de 1 % de la population mondiale, et 76 couples d'Eiders à duvet.

Enjeux de conservation

Étant donné que la voie maritime du Saint-Laurent est empruntée par un nombre important de navires, les déversements d'hydrocarbures demeurent toujours une menace pour les oiseaux. De plus, il a été constaté que le nombre de plaisanciers et de touristes avait beaucoup augmenté dans le secteur au cours des années, ce qui pourrait avoir une incidence sur les oiseaux.

Le site fait partie de la Zone d'intervention prioritaire de la côte nord du golfe du Saint-Laurent (ZIP no 12) et est également compris dans le Parc régional de Sept-Îles.

Catégories ZICO Habitats Usages Menaces Potencielles ou Existantes Status de Protection
Goéland argenté
Nombre Année Saison
10 4821985Été