Site Complet

Cayes à Meck (QC076)

Recherche

Cayes à Meck (QC076)

Îles de Mingan, Québec

Latitude 50,268°N
Longitude 63,714°O
Altitude 0 - 10m
Superficie 12,57km²

Description du site

Les cayes à Meck sont trois îlots situés dans la partie ouest de l'archipel de Mingan, à 1 km de la rive nord du golfe du Saint-Laurent. Le site comprend les terres et la zone marine qui s'étend sur 2 km tout autour du point central situé au milieu de la plus grande île. Les îlots, tout comme les autres îles de l'archipel de Mingan, sont constitués de calcaire, une matière qui est extraite en grande quantité dans les secteurs environnants. Les trois îlots font partie de la Réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan, qui possède un centre d'accueil et d'interprétation à Havre-Saint-Pierre et à Longue-Pointe-de-Mingan. La température annuelle moyenne à ce site est de 1,5º C et l'amplitude annuelle moyenne des marées est d'environ 1,5 m.

Oiseaux

Le site abrite un grand nombre de Sternes pierregarins ainsi qu'un petit nombre de Sternes arctiques nicheuses. Toutefois, cette population n'a cessé de décliner depuis 1992 : on comptait en effet 1325 couples en 1992, puis seulement 583 couples en 1995 et 475, en 1999. La moyenne des trois années est de 954 couples, ce qui correspond à plus de 1 % de la population de Sternes pierregarins en Amérique du Nord. (On ne connaît pas le nombre exact de Sternes arctiques présentes, mais celles-ci ne constituent qu'une petite portion du groupe).

Le Goéland à bec cerclé et l'Eider à duvet nichent également à ce site avec, respectivement, 200 et 19 couples à avoir été dénombrés en 1998. Enfin, il est à noter que durant l'hiver, les eaux entourant l'archipel de Mingan sont aussi fréquentées par d'importants groupes d'Eiders à duvet.

Enjeux de conservation

Le déclin de la population de sternes à ce site peut être largement attribué à la prédation causé par les goélands.

Bien que l'accès au site soit interdit durant la saison de nidification, le dérangement des oiseaux occasionné par les bateaux ou les plaisanciers pourrait devenir une menace pour ces derniers. Il est également à noter que les règlements stricts du parc ne sont pas suffisants pour empêcher la collecte illégale des oeufs de s'effectuer.

Enfin, comme le Saint-Laurent s'avère une des plus importantes voies maritimes en Amérique du Nord, les déversements d'hydrocarbures demeurent toujours une menace pour les oiseaux marins ainsi que toutes les autres formes de vie marine.

Catégories ZICO Habitats Usages Menaces Potencielles ou Existantes Status de Protection
Eider à duvet
Nombre Année Saison
381998Été
60 0001985Hiver