Site Complet

Shigawake-Newport (QC031)

Recherche

Shigawake-Newport (QC031)

Port-Daniel, Québec

Latitude 48,165°N
Longitude 64,888°O
Altitude 0 - 90m
Superficie 135,87km²

Description du site

Le site de Shigawake-Newport est une bande côtière qui se situe à l'entrée nord de la baie des Chaleurs entre la pointe Smith, située près de la localité de Shigawake, et la pointe Chouri, située près de la localité de Newport (40 km). Le site comprend la zone marine (1 km de largeur) et la portion terrestre (environ 300 m de largeur). Le site inclut également la baie et le barachois de Port-Daniel ainsi que les îlots Mahy, un ensemble de deux petites îles rocheuses peu élevées qui se dressent près de la localité de Newport.

Le paysage côtier se compose d'une série de petites baies, de falaises et de secteurs rocheux alors que l'intérieur se distingue par sa végétation arbustive, ses forêts et ses terres. On retrouve également une zone herbeuse à l'intérieur du barachois près de laquelle poussent de grandes étendues de zostères marines.

Oiseaux

Le site de Shigawake-Newport est renommé pour ses rassemblements de canards plongeurs au printemps et pour la présence de l'Arlequin plongeur (pop. de l'est de l'Amérique du Nord), une espèce en danger de disparition au niveau national, durant la période où les eaux du secteur sont libres de glace. On y a ainsi calculé qu'en moyenne 156 Arlequins plongeurs fréquentaient ce site durant la migration printanière (moyenne établie à partir des données qui ont été récoltées en 1989, 1998 et 1999), ce qui représente 13 % de la population de l'Est. Au cours de la migration automnale, il a été établi que 56 oiseaux en moyenne étaient présents (même années de recensement). Quelques individus utilisent également ce secteur lors de la période de mue qui survient en juillet, et on pense que la rivière Port-Daniel adjacente au site héberge quelques individus nicheurs.

Au printemps, le site accueille des groupes importants d'Eiders à duvet ainsi que de Macreuses à front blanc, noires et brunes (de 10 000 à 12 000 individus). Durant cette période, il arrive parfois qu'un petit nombre de Garrots d'Islande soit aussi observé.

On retrouve également quelques colonies d'oiseaux marins réparties le long de la côte; le recensement de 1989 faisant mention de 8 colonies totalisant 5539 couples. Au cours de ce recensement, 1431 couples de Goélands argentés ont été dénombrés, ce qui représente plus de 1 % de la population nord-américaine pour cette espèce. Historiquement, la population de cette espèce était beaucoup plus importante; le recensement de 1976 rapportant en effet 3360 couples sur les îlots Mahy seulement. L'inventaire de 1989 a aussi permis de recenser 453 couples de Goélands marins, ce qui correspond à plus de 1 % de la population mondiale pour cette espèce. Parmi les autres espèces rapportées lors de ce recensement, on compte 230 couples de Guillemots à miroir, 804 couples de Cormorans à aigrettes et 559 couples de Mouettes tridactyles.

Enjeux de conservation

Le trafic maritime, à la fois récréatif et commercial, ainsi que l'utilisation de véhicules récréatifs sur les plages sont susceptibles de déranger les oiseaux. De plus, comme la baie des Chaleurs est une voie navigable régulièrement empruntée par les pétroliers, il est toujours à craindre qu'un déversement d'hydrocarbures se produise. Il est aussi à noter que la construction d'une cimenterie, incluant un terminal maritime, est projetée à Port-Daniel.

Habitat du poisson

La région est caractérisée par une mosaïque d'habitats hébergeant un large éventail d'espèces marines et migratrices. Les barachois, les herbiers de zostère marine et les estuaires de rivières sont des endroits de prédilection pour plusieurs espèces de poissons et de mollusques comme les épinoches, la plie rouge et la mye commune. En mer, le maquereau bleu, le hareng atlantique, l'éperlan arc-en-ciel, le homard d'Amérique, le crabe des neiges, le crabe commun et le pétoncle font l'objet de pêche commerciale. Au début de l'été, le capelan vient rouler sur les plages pour s'y reproduire. La présence de plusieurs rivières à saumon dans le secteur attire de nombreux pêcheurs sportifs. Ces rivières abritent également l'omble de fontaine et l'anguille d'Amérique.

Les principales pressions sur les populations ichtyennes du secteur sont la surpêche et la destruction de l'habitat du poisson, tel l'assèchement des milieux humides et la perte des berges (érosion, enrochement). La foresterie représente également une menace puisqu'elle occasionne d'importants changements dans les cours d'eau du territoire comme l'augmentation de l'apport de sédiments, du débit et de la température de l'eau.

Principales espèces présentes :
Anguille d'Amérique
Capelan
Choquemort
Crabe commun
Éperlan arc-en-ciel
Épinoches
Hareng atlantique
Lançon d'Amérique
Maquereau bleu
Moule bleue
Mye commune
Omble de fontaine
Pétoncle d'Islande
Pétoncle géant
Plie grise
Plie rouge
Poulamon atlantique
Saumon atlantique

Catégories ZICO Habitats Usages Menaces Potencielles ou Existantes Status de Protection
Goéland argenté
Nombre Année Saison
2 8621989Été
3 0001981Automne
7 1861979Été
1 2961976Été
Fou de Bassan
Nombre Année Saison
1 0001984Hiver
2 0001984Printemps
Mouette pygmée
Nombre Année Saison
22012Automne
Arlequin plongeur
Nombre Année Saison
2002014Hiver
961999Printemps
191998Été
2571998Printemps
461997Automne
281996Été
601996Automne
10 - 161993Printemps
141990Été
891989Automne
1151989Printemps
251969Automne
Garrot d'Islande
Nombre Année Saison
752016Hiver
402015Hiver
241990Printemps