Site Complet

Cap Dorchester et Grande Anse (NB038)

Recherche

Cap Dorchester et Grande Anse (NB038)

Bay of Fundy/Baie de Fundy, Nouveau-Brunswick

Latitude 45,804°N
Longitude 64,522°O
Altitude 0 - 5m
Superficie 50,69km²

Description du site

Le site est situé le long de la côte est de la baie de Shepody, dans l'est du Nouveau-Brunswick. Le cap Dorchester, un cap rocheux, s'étire à l'intérieur de la baie alors que la Grande Anse présente des plages de sable et de gravier. Le site est bordé par de larges vasières intertidales, connues sous le nom de Buck's Flats. La Grande Anse fait partie de la localité de Johnson's Mills. Une des caractéristiques des sites de la baie de Fundy sont les immenses marées, qui avec des amplitudes variant entre 10 et 15 mètres, sont parmi les plus fortes au monde. À marée basse, les larges vasières, qui s'étendent sur 2 km vers le large, se découvrent offrant ainsi aux limicoles un vaste secteur ouvert où abondent les invertébrés. Les terres situées en bordure des vasières sont pauvres et stériles et ne présentent donc pas d'intérêt pour l'agriculture.

Oiseaux

Le site s'avère d'une importance capitale pour les limicoles qui y effectuent un arrêt pour se reposer et s'y nourrir lors de leurs migrations. Le Bécasseau semipalmé est de loin l'espèce qui se retrouve en plus grand nombre dans la baie de Fundy lors de la migration automnale. Jusqu'à 200 000 oiseaux ont été observés à ce site durant le pic migratoire, ce qui représente environ 5,6 % de la population mondiale pour cette espèce (cette donnée est le résultat d'un nouveau calcul fait à partir des recensements qui ont été effectués entre 1975 et 1983). Des inventaires plus récents (1995) montrent qu'un nombre aussi important d'oiseaux continuait de fréquenter le site aujourd'hui. Entre 50 à 95 % de la population mondiale de cette espèce visite ce site ainsi que d'autres ZICO situées dans la baie de Fundy pendant le pic migratoire qui se situent au début du mois d'août.

Le cap Dorchester constitue également un site extrêmement important pour le Bécasseau variable. On estime que 2027 individus de cette espèce se retrouveraient dans ce secteur, ce qui correspond à près de 1 % de la population nicheuse du Canada central pour cette espèce. Un nombre significatif de Pluviers semipalmés, soit 678 individus, ont aussi été observés à cet endroit, ce qui équivaut à plus de 1 % de la population mondiale pour cette espèce. Le Pluvier argenté est la seule espèce de limicoles qui fréquente la baie de Fundy en nombre aussi important à la fois au printemps et à l'automne. On y a rapporté un maximum de 807 individus à l'automne de 1994.

Le cap Dorchester accueille également un bon nombre d'autres espèces de limicoles parmi lesquels on retrouve le Bécassin roux ainsi que les Bécasseaux minuscule, maubèche et à croupion blanc. On y a déjà observé 227 Bécasseaux à croupion blanc, ce qui représente un des plus hauts totaux obtenus dans la région. Les limicoles effectuent des aller-retour entre le cap Dorchester et Mary's Point, situé à l'ouest de la baie de Shepody. Le nombre de limicoles qui effectuent ces aller-retour varie en fonction des marées, et il est probable que les décomptes maximaux obtenus aux deux sites incluent en partie les mêmes individus.

Enjeux de conservation

Le cap Dorchester fait partie de la Réserve hémisphérique pour les oiseaux de rivage de la baie de Shepody et de Mary's Point, la première réserve du genre à avoir été établie par le Réseau de réserves pour les oiseaux de rivage de l'hémisphère occidental au Canada (1987). Le cap et Mary's Point ont aussi été désignés comme sites Ramsar reconnus comme étant des Zones humides d'importance internationale (1982). Des recensements de limicoles et des études portant sur ces derniers sont menés à ce site depuis 1976. Le Service canadien de la faune a instauré un centre d'observation qui est ouvert au public afin d'aider à réduire le taux de dérangement causé par les humains sur les oiseaux et d'encourager les gens à contribuer à la conservation des limicoles. Toutefois, l'existence d'une route secondaire permettant l'accès à la plages aux touristes et aux propriétaires de chalet accroît les risques de perturbation dans les habitats favorables aux limicoles.

La Société canadienne pour la conservation de la nature assure la protection de plus de 100 acres de terrain afin de protéger la zone utilisée par les Bécasseaux semipalmés au cours de la nuit. Un centre d'interprétation a été érigé à ce site, et des guides naturalistes sont présents durant la saison estivale.

Catégories ZICO Habitats Usages Menaces Potencielles ou Existantes Status de Protection
Bécasseau semipalmé
Nombre Année Saison
30 000 - 80 0002017Automne
30 000 - 72 0002016Automne
20 000 - 50 0002016Été
100 000 - 140 0002015Automne
30 000 - 60 0002015Été
40 000 - 100 0002014Automne
60 0002013Automne
60 000 - 117 0002012Automne
40 000 - 50 0002012Été
20 000 - 130 0002011Automne
40 0002011Été
75 000 - 100 0002009Automne
100 000 - 200 0002007Automne
20 000 - 50 0002007Été
150 000 - 245 0002006Automne
45 000 - 75 0002006Été
74 000 - 120 0002005Automne
19 500 - 20 0002005Été
104 000 - 130 0002004Automne
50 000 - 150 0002004Été
75 000 - 175 0002003Automne
130 000 - 200 0002002Automne
20 000 - 30 0002002Été
80 0001997Automne
100 000 - 200 0001995Automne
400 0001995Été
196 6671994Automne
90 000 - 165 5001982Automne
125 000 - 190 4051981Automne
100 000 - 143 2001980Automne
120 000 - 257 3941979Automne
72 000 - 145 2001976Automne
Pluvier semipalmé
Nombre Année Saison
3 0002016Automne
5 000 - 20 0002015Automne
5 0002014Automne
1 500 - 3 0002012Automne
5 0002012Été
3 000 - 5 0002006Automne
5 0002006Été
5 0002005Automne
6781994Automne
2301976Automne